lignum genève

Construire en bois suisse : une démarche écologique, responsable et abordable

Rédigé par Lignum Genève - - Aucun commentaire

L’association Forêt Valais, en collaboration avec l’Office romand de Lignum, a réalisé une étude démontrant que la mise en œuvre du bois suisse n’engendre qu’un surcoût négligeable en regard des nombreux avantages en faveur de l’environnement, de la collectivité et de l’économie indigène.

Economiser l’énergie et préserver le climat sont des impératifs de notre société. Matériau naturel et renouvelable, le bois suisse y contribue de manière significative. En effet, un bois abattu et transformé en Suisse permet de limiter les distances de transport et de réduire ainsi les émissions de CO2. De plus, au vu des normes strictes qui régissent l’exploitation de la forêt suisse, il est écologiquement responsable de privilégier du bois indigène. Cette démarche, proche de la nature, favorise la biodiversité des forêts suisses et participe également à la protection de l’environnement. En dernier lieu, opter pour du bois suisse dans la construction garantit le maintien d’entreprises et d’emplois régionaux dont les contributions à la collectivité et à l’économie indigène sont indéniables.

Les coûts supplémentaires occasionnés par la mise en œuvre de bois suisse en regard des bois étrangers sont insignifiants. En effet, selon l’étude comparative menée conjointement par l’association Forêt Valais et l’Office romand de Lignum, ces surcoûts se situent entre 1% et 2% pour une maison individuelle en bois de 150 m2. Cela signifie par exemple que pour une habitation individuelle les coûts additionnels s’établiront à moins de CHF 5'000.- avec, pour effet, des contributions écologiques, économiques et collectives bien supérieures. Pour un immeuble de logements de trois étages, la plus-value s’articule entre 1.5% et 2.5% et pour une halle industrielle entre 0.4% à 0.6%.

A l’image des denrées alimentaires, la consommation locale, autrement dit la filière courte, est une tendance croissante qui peut également s’appliquer à la construction en bois. Dans ce contexte, l’ensemble de la filière du bois suisse enjoint les maîtres d’ouvrages privés mais également publics à entreprendre des démarches favorisant l’utilisation de bois d’origine suisse pour leurs futures réalisations. Un appel qui s’affiche depuis peu par l’intermédiaire du Certificat d’origine bois Suisse mis sur pied par Lignum.

Pour plus de détails se référer au rapport de l’étude « Plus-value bois suisse » disponible auprès de l’association Forêt Valais ou de l’Office romand de Lignum.

Informations complémentaires relatives au Certificat d’origine bois Suisse :
www.lignum.ch/fr/boissuisse

Téléchargez le communiqué de presse

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot tkyfv ? :