Michael Meuter, Zurich/LIGNUM

De grandes réserves de bois, la plus forte proportion de forêts protectrices, mais aussi des apports élevés de polluants atmosphériques: en comparaison européenne, les forêts suisses sont assez particulières.

Le rapport «État des forêts européennes» paraît environ tous les cinq ans. Il est publié par la Conférence ministérielle sur la protection des forêts en Europe (Forest Europe). La dernière édition parue e 2020 montre en quoi les forêts suisses diffèrent de celles des pays voisins.

Parmi ses particularités figurent les faits suivants:

  • Avec plus de 40 %, la Suisse possède la plus forte proportion de forêts de protection en Europe.
  • Les forêts repoussent naturellement à 85%, les grandes plantations d’arbres forestiers sont rares.
  • Ses stocks de bois sont parmi les plus élevés d’Europe.
  • 90 % des forêts sont librement accessibles.
  • Les apports d’azote par l’air sont parmi les plus élevés d’Europe. Dans le sud de la Suisse, les niveaux d’ozone battent des records.
  • En termes de valeur, la Suisse a la troisième production plus élevée d’Europe de miel de forêt et de cire d’abeille.

Communiqué du WSL et lien vers le rapport en anglais

Source : Forêt Suisse

WaldSchweiz

De grandes réserves de bois, la plus forte proportion de forêts protectrices, mais aussi des apports élevés de polluants atmosphériques: en comparaison européenne, les forêts suisses sont assez particulières.

Illustration : Michael Meuter, Zurich/LIGNUM